Chercher un emploi en poste : les principaux points abordés lors de l’Afc@carrière du 5 juin

Jean Pautrot, (Mobility Club du cercle Magellan) a souligné l’importance de la famille dans toute expatriation : “C’est le nœud de la réussite d’une expatriation. Tous les membres de la famille doivent trouver une raison de partir dans ce pays”.
Selon lui, il faut transformer la contrainte en opportunité.
Les principaux projets des conjoints pendant l’expatriation sont généralement :
-  travailler, avoir un emploi rémunéré ;
-  faire du bénévolat ;
-  entamer une formation, reprendre des études ;
-  agrandir la famille ;
-  suivre un enfant, un adolescent qui a des difficultés.

“Le principal, c’est d’avoir un projet et de se l’approprier”, résume Jean Pautrot.

Si le projet est de trouver un emploi, les conjoints doivent se poser deux questions :
-  qu’est-ce que j’ai vraiment envie de faire ?
-  pourquoi est-ce qu’on me prendrait pour faire ce travail, quelle est ma valeur ajoutée personnelle ?

Selon Jean Pautrot, lors d’une expatriation, “on ne peut intéresser un employeur que par une expérience que l’on a”. Ce n’est donc pas forcément le bon moment pour se réorienter professionnellement. “En revanche, on peut faire des études dans une nouvelle culture”, fait ressortir le coach.
L’obstacle le plus important pour trouver du travail en poste est souvent la barrière de la langue. “Mais même quand on maîtrise la langue (du pays), il y a la barrière de la culture”, pointe Jean Pautrot.

Une fois le projet du conjoint arrêté, vient la question des moyens : comment comptez-vous vous y prendre pour réussir votre projet ?
Pour l’apprentissage des langues, on sait que le temps d’exposition est important.

Si votre projet est de trouver un emploi, voici ce que conseille Jean Pautrot :
-  lire la presse locale ;
-  rencontrer des gens, se socialiser pour établir un nouveau réseau. Pour ceux qui ont des enfants, les écoles françaises à l’étranger sont des lieux de socialisation “L’école peut offrir l’opportunité de s’intégrer au pays. Mais attention à la tentation de repli sur la communauté française”, prévient le coach ;
-  faire une formation : “Il y a maintenant beaucoup d’universités qui mettent en ligne les cours de certains enseignants, qu’on appelle MOOC(1). Et il y a des diplômes qui peuvent être passés à distance, notamment avec le CNED” ;
-  faire appel aux conseillers du commerce extérieur et aux chambres de commerce (2), qui sont au cœur de l’activité économique.

Petit exercice utile pour les conjoints qui s’apprêtent à chercher du travail en poste : l’ elevator speech (qu’on appelle aussi pitch). Il s’agit de se présenter et de présenter ses savoir-faire en moins de 3 minutes, comme si vous aviez à convaincre un patron dont le temps est compté lors d’un bref déplacement en ascenseur.

Que vous choisissiez de travailler, de faire du bénévolat ou de suivre une formation pendant votre séjour en poste, sachez que cela aura de l’importance pour la suite. “Pour un employeur, le fait d’avoir fait quelque chose de son expatriation, d’avoir pris des initiatives, de vous être débrouillé, c’est fondamental”, conclut Jean Pautrot. Au retour en France, il sera important de pouvoir raconter vos expériences, d’illustrer les compétences mises en œuvre. Dans ce but, il peut être utile de tenir un “tableau de bord” de votre séjour à l’étranger.

Pour vous renseigner sur le marché de l’emploi du poste de votre destination :
Prenez contact avec l’AFCA pour connaitre les résultats de notre enquête sur l’emploi en poste (80 résultats ont été obtenus) réalisée en 2014.
Consultez les documents disponibles à la Maison des Français de l’Etranger (MFE), qui est désormais un service du MAE. LA MFE dispose de la liste des entreprises françaises dans chaque pays, fournie notamment par Ubifrance. Ces listes sont consultables uniquement sur place, du lundi au vendredi, de 14h à 17h.

Maison des Français de l’Étranger - Ministère des Affaires étrangères

48 rue de Javel
- 75015 PARIS

Téléphone : 01 43 17 60 79

Accueil sur place : de 14h à 17h du lundi au vendredi (se munir d’une carte d’identité ou du passeport français pour avoir accès au ministère)

Accueil téléphonique : du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30

http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/vivre-a-l-etranger/preparer-son-depart-a-l-etranger/la-maison-des-francais-de-l/

(1) MOOC : Massive open online course (en français : cours en ligne ouvert et massif). Le site http://mooc-francophone.com est un portail qui répertorie les différents MOOC francophones. De grandes universités et écoles, telles Harvard ou HEC, proposent des MOOC.

(2) Le site de l’UCIFE (Union des chambres de commerce et d’industrie françaises à l’étranger) permet d’entrer en contact avec les 111 CCI françaises qui existent dans 81 pays : http://www.uccife.org/

Page mise à jour le mercredi 18 juin 2014