Et pourquoi pas reprendre des études ?

Il n’y a pas d’âge pour reprendre des études, quelle que soit la motivation !

Nous le savons, accompagner son conjoint nommé à l’étranger, peut, au minimum, ralentir considérablement votre carrière professionnelle, au maximum, sonner le glas à cette dernière.
Vous êtes nombreuses et nombreux à nous dire combien la décision de quitter son emploi est difficile, combien la perspective de ne plus travailler, de ne pas ou difficilement retrouver un emploi au retour est dure. « Je n’ai pas le choix », « Je n’ai pas envie de vivre le célibat géographique », « Je sacrifie ma carrière, mais au Quai, on le sait, on est amené à partir » …

On entend aussi parler de double sacrifice : 1, on quitte son emploi et 2, au retour, souvent, on n’a pas d’allocation chômage. Et pourtant, vous avez démissionné légitimement, selon les termes légaux, pour suivre votre conjoint nommé à l’étranger. Oui mais on le sait, les droits à chômage dans le cadre d’une démission légitime sont valables 4 ans et au MEAE, il n’est pas rare du tout de partir 6 ans, le temps de deux postes. Et alors, au retour, plus de chômage. On comprend bien l’impression de double sacrifice.

Certaines et certaines d’entre vous trouverons un travail sur place, souvent en contrat local, peu rémunéré et bien en-deçà de vos qualifications et de votre salaire en France. D’autres en profiteront pour « faire une pause », familiale, culturelle, humanitaire, pour démarrer un loisir toujours laissé de côté en France faute de temps…

Ce peut être le temps pour vous de reprendre des études, démarrer tout autre chose, de peaufiner des connaissances, apprendre « juste » pour le plaisir. Mille et une possibilités s’offrent à vous (Erasmus, universités, écoles privées…) mais il y a aussi le CNED.

C’est en ce sens que l’AFCA a signé en septembre 2018 un contrat de partenariat avec le CNED pour une remise de 10% sur les formations pour adultes. Aucune condition particulière pour les formations dispensées par le CNED, pour les formations délivrées en partenariat, l’accord du partenaire est nécessaire, les formations bénéficiant d’un tarif subventionné (dit tarif A2) sont exclues de l’offre (les avantages ne sont pas cumulables).
Cette offre est réservée aux conjoints adhérents de l’AFCA.

Comment ça marche ?
- Demandez au bureau de l’AFCA de vous envoyer un bon de commande (si vous êtes adhérent et que vous êtes à jour de votre cotisation annuelle).
- Les tarifs de formation sont consultables sur le site internet du CNED à l’adresse suivante : www.cned.fr , rubrique « Vie active ». Choisissez la formation qui vous intéresse puis téléchargez la documentation et reprenez les références de la formation avec le tarif en vigueur.
- Renvoyez le bon de commande que vous avez rempli à l’AFCA qui le transmettra au CNED après avoir vérifié que vous êtes bien à jour de votre cotisation annuelle. La remise sera effectuée sur le tarif applicable à la réception du bon de commande.
Les tarifs des formations du CNED sont révisables annuellement.
Attention : Afin de bénéficier de cette remise, il est impératif d’utiliser le bon de commande dispensé par l’AFCA. En cas de non emploi du bon de commande fourni, les adhérents ne bénéficieront pas de la remise de 10%.

Page mise à jour le mercredi 3 octobre 2018